-A +A

Charlotte de Castelnau-L'Estoile

photo_Charlotte_de_Castelnau-l'Estoile
  • Membre titulaire
  • Professeure
  • Axe 2 : Genre et diversités
  • Axe 3 : Savoirs, circulations et représentations

charlotte.decastelnau@univ-paris-diderot.fr

 

FONCTIONS UNIVERSITAIRES

Professeure en histoire moderne (Université Paris Diderot, UFR GHES)

Directrice du Laboratoire Identités Cultures Territoires (ICT), EA 337

Chercheuse associée à Mondes Américains (UMR 8168)

PARCOURS

Je suis ancienne élève de l’Ecole normale supérieure (Ulm, 1987), agrégée d’histoire (1990) titulaire du Diploma of Historical Studies de l’Université de Cambridge (1991) et bénéficiaire d’une bourse doctorale Lavoisier du Ministère des Affaires Etrangères  pour un séjour au Brésil en 1992-1993. J’ai préparé une thèse en histoire à l’EHESS, sous la direction de Bernard Vincent, Les ouvriers d’une vigne stérile. Les jésuites et la conversion des Indiens au Brésil (1580-1620) ; soutenue en 1999, elle a été publiée en 2000 à la Fondation Calouste Gulbenkian, traduite en portugais au Brésil en 2006.

Maître de conférences à l’université de Paris Nanterre à partir de 1999, j’ai bénéficié d’une année de séjour à l’Ecole française de Rome (2004-2005),  de 2009 à 2011. J’ai été durant deux années de délégation CNRS à l’UMR Mondes américains, au cours desquels j’ai été  professeure invitée à l’Universidade Federal Fluminense, parmi les trois meilleures universités en histoire au Brésil.

J’ai soutenu une Habilitation à Diriger des Recherches à Paris IV en 2013 sous la direction de Alain Tallon avec un dossier intitulé Un Catholicisme colonial comprenant un inédit Les chaînes du mariage, Eglise, colonisation et esclavage.

Depuis le 1er septembre  2014, je suis Professeure des Universités à l’université Paris Diderot.

En juin 2015, j’ai pris la direction de l’Equipe d’Accueil EA 337, Le Laboratoire Identités Cultures Territoires (ICT).

De 2013 à 2016, j’ai été membre du Comité national pour l’histoire et la mémoire de l’esclavage CNMHE.

Je co-dirige la collection Nouvelle Clio aux PUF.

THÉMATIQUES DE RECHERCHE

Mes travaux portent sur l’histoire de la mondialisation ibérique à l’époque moderne. Ils sont envisagés à partir d’une double perspective : d’une part, l’histoire d’une société coloniale spécifique, le Brésil à l’époque moderne, société marquée par le phénomène de l’esclavage et d’autre part, une histoire de la mondialisation du catholicisme à la période moderne.

A partir de la question du mariage, j’ai analysé la construction d’une société coloniale esclavagiste catholique et le dialogue entre Rome, centre de la catholicité et la périphérie brésilienne. L’ouvrage sur cette recherche, Un Catholicisme colonial. Le mariage des Indiens et des esclaves au Brésil XVI-XVIIIe siècle, doit paraître aux PUF en septembre 2019.

En avril 2019 paraît Páscoa et ses deux maris. Une esclave entre Angola, Brésil et Portugal au XVIIe siècle (PUF), qui est le récit du procès inquisitorial d’une esclave accusée de bigamie. Les minutes du procès permettent de reconstituer la vie d’une femme ordinaire qui fut à la fois esclave en Angola et au Brésil.