En librairie
-A +A

Artefact - Aperçu sur les recherches en histoire des techniques en Chine

Caroline Bodolec & Delphine Spicq (dir.), « Aperçu sur les recherches en histoire des techniques en Chine », Artefact, n° 8, Toulouse, Presses universitaires du Midi, 2018

Le carnet « Les techniques au Centre Koyré » s’adresse aux chercheurs et étudiants du Centre Alexandre Koyré (EHESS/CNRS) ou à ceux collaborant aux activités de ce laboratoire. Le thème du carnet concerne l’histoire et les sciences sociales des techniques conçues dans une acception large héritière de « l’acte traditionnel efficace » (M. Mauss), envisagées dans une perspective globale et sur une chronologie longue, de la préhistoire au temps présent. Un intérêt particulier est porté à la multiplicité des sources utiles à l’étude des activités techniques, aux questionnements méthodologiques et aux interrogations épistémologiques.

Le dossier Aperçus sur les recherches en histoire des techniques sur la Chine présente sept textes qui traitent de sujets aussi variés que la métallurgie, les instruments et les techniques de navigation, la publication en chinois d’un ouvrage sur les théâtres de machines, les transferts de savoirs entre la Chine et l’Europe dans le domaine des émaux ou l’industrie des tapis sous la Chine républicaine. Ces textes s’appuient sur des sources écrites traditionnelles ou nouvelles mais utilisent aussi des enquêtes de terrain et présentent de nouvelles approches sur l’histoire des techniques en Chine.

L’étude des techniques en Chine est un domaine de recherche en plein essor depuis une vingtaine d’années, qui a connu un élargissement spectaculaire des champs étudiés. Les articles réunis ici font écho aux recherches les plus récentes, en privilégiant la question des transferts de connaissances entre la Chine et l’Occident ou l’inverse. En dépit de la diversité des sujets abordés, plusieurs points communs émergent à la lecture des contributions. Le premier tient à l’usage croisé de sources classiques chinoises (ouvrages imprimés ou manuscrits, documents officiels ou semi-officiels…) et de sources peu ou pas exploitées jusqu’à présent, notamment des archives privées. Le deuxième découle de l’effort consenti par les auteurs pour croiser les sources chinoises avec des sources occidentales, ce qui permet de mettre en valeur les apports des unes et des autres. Enfin, la place grandissante de l’expérimentation et de l’étude de terrain est une autre grande caractéristique de plusieurs des contributions à ce numéro

Axes du laboratoire

Axe 1 : Territoires, mobilités et pouvoirs

Mots clés >
Couverture Artefact 8