En librairie
-A +A

Arnaud Passalacqua - La Bataille de la route

Arnaud Passalacqua, La Bataille de la route, Paris, Descartes & Cie, 2010

Le monde du transport connaît deux grands types de systèmes capables de vous emporter d'un point à un autre. Les premiers tirent leur efficacité de leur grande capacité, d'infrastructures qui leur sont propres, de fréquences calibrées, de tarifs bien établis d'une forte culture professionnelle... Parmi eux, le système aérien mondial, le TGV ou le métro. Ils sont les plus rigides et, simultanément, les moins présents sur un territoire qu'ils ne desservent que de façon discontinue. Les seconds sont beaucoup plus ancrés spatialement mais sont simultanément sujets à une plus forte malléabilité, voire à des ambiguïtés intrinsèques : horaires fluctuants, tarifs plus flous, itinéraires mouvants... Taxi collectif, piéton ou autobus appartiennent plutôt à ce monde, celui de l'incertitude, certes, mais aussi de l'adaptation. Certains systèmes relèvent simultanément des deux logiques, comme l'automobile individuelle, capable de rouler à haute vitesse et en pleine sécurité sur autoroute ou de naviguer sur les routes de campagne les moins bitumées, où troupeaux d'animaux, promeneurs et cyclistes peuvent surgir d'un moment à l'autre. Dans ce cadre, il apparaît que faire preuve de souplesse n'est généralement pas un avantage. Le piéton n'a-t-il pas souvent été oublié des débats et relégué dans les aménagements urbains, contraint par les potelets, les passages cloutés ou les souterrains ? Au contraire, la force des grands projets ferrés ou autoroutiers ne réside-t-elle pas dans leur forte visibilité, leur coût élevé et leur cohérence non négociable ? Alors que les deux logiques semblent présenter des éléments d'efficacité, l'évolution historique de long terme des systèmes de mobilité sur différents territoires conduit à poser une question simple : pour survivre, un système de transport doit-il se rigidifier et ainsi garantir son espace vital ?

Axes du laboratoire

Axe 1 : Territoires, mobilités et pouvoirs

Axe 3 : Savoirs, circulations et représentations

Couverture Arnaud Passalacqua La bataille de la route